DÉCORA - FRUiTS - HADEKO - SPANK - FAIRY KEI - DECOLOLI - CULT PARTY KEI - DOLLY KEI - KAWAII FASHION - AOMOJI KEI
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuraiden
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3345
Age : 20
Localisation : Rennes / Nantes
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   Lun 10 Mar 2014 - 10:31

  CULTURAL APPROPRIATION  

Quasiment tout le problème du débat est dans le titre.

   Depuis plusieurs mois le problème du croisement des cultures à outrance défraie la chronique tumblrienne.
Débat pour lequel il est difficile (voire impossible) de trouver un terrain d'entente à petite échelle, et encore plus sur toute la tumblrsphère et même entre toutes les communautés. C'est bien sûr une chose récurrente.
Mais sinon, comment et pourquoi y aurait-il débat ?

   Sur tumblr et les blogs, l'on trouve facilement des billets/discussions sur le fait que l'appropriation culturelle soit un mal à éradiquer et qu'il est important de sensibiliser les gens à respecter les traditions d'origines étrangères et, par conséquent, de se dispenser d'en arborer les signes ou bien de pratiquer telle ou telle coutumes dont la culture ne serait pas la nôtre.

Cependant, le second parti de cet enjeu se fait plutôt discret et l'on trouve peu d'article apaisant le premier groupe contre l'appropriation culturelle.

  Plusieurs raisons à cela :
- Les gens qui s'insurgent contre le vol des symboles de différentes cultures marquent leur désapprobation principalement envers ces personnes (la plupart du temps des jeunes adolescentes) qui arborent des codes issus d'une culture dont ils ne semblent clairement pas faire partie.
- La plupart du temps, cela est juste un effet de "mode" et devient un phénomène très étendu qui mène les gens à vouloir se procurer tel ou tel chose juste par envie d'esthétisme. En d'autres termes, suivre une/la mode.
- Ces personnes sont rarement au courant de la signification  ou de l'origine précise de ces codes traditionnels, parfois religieux.

   
Ainsi, une communauté peut être (ou peut se sentir) décrédibilisée voire même insultée.
 

Les exemples les plus fréquemment cités ou visibles portent sur les cas de la coiffe amérindienne faites de grandes plumes, les kimonos japonais ou les saris indiens, ainsi que les bindis et également parfois les mehndis. (remarquez comme les indiens prennent cher dans leur cul)



  Un exemple d'appropriation d'une coiffe
A première vue, la fille à gauche ne semble clairement pas faire partie de la culture dont est issue l'objet qu'elle porte. Or, la photographie semble se concentrer spécialement sur cet élément de l'image, hormis le fait que la fille soit dans les normes de canons.
L'homme sur la photo de droite est celle d'un amérindien qui est membre de la culture indigène américaine. On sait qu'il l'est car physiquement c'est plutôt évident MAIS aussi car, grâce au contexte (qui ici n'est pas présent puisque j'ai juste pris l'image) dans lequel ce cliché a été pris, où il est question du peuple indien.

   Autre exemple peut être plus frappant car fortement connoté :
Connaissez-vous le svastika ?

Le nom vous ne dit rien ? 卐 Si je vous dit croix gammée, peut être que cela vous parlera plus. 卐
Ce symbole, et son symétrique 卍, sont de vieux symboles présent dans énormément de peuples, actuels ou maintenant disparus.

Le nazisme a reprit ce symbole pour l'utiliser à d'autres fins que sa signification initiale. Le mouvement a répété cette action avec d'autre symboles, comme la croix celtique.
Depuis, beaucoup de gens en Occident ne connaissent pas l'origine du svastika, et lui attribuerons souvent une connotation négative reliée au nazisme. Les communautés idéologiques et religieuses qui l'intègrent à leur symbolique se battent pour lever cette mauvaise réputation et informer le monde entier de sa réelle signification.

Il y a ici un exemple concret du mal que peut faire l'appropriation culturelle. C'est certes un exemple extrême, mais il reste classable dans l'appropriation culturelle.
Retenons que :
  appropriation culturelle n'est pas toujours à relier à la mode   
...même si à l'époque actuelle c'est là le cas le plus courant.

      

 Quels sont vos avis, opinions sur le sujet ?
  Où estimez-vous la limite entre simple ornement et atteinte à une communauté ?
  Vous convictions vis-à-vis de ce problème ?
  Selon vous, y a-til des changements à apporter à la société pour apaiser ce débat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harajukuraiden.tumblr.com
Choca~
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2700
Age : 21
Localisation : Caen & Rennes
Passion : Les choses inutiles.
Humeur : Fleurageante~
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   Mer 12 Mar 2014 - 16:52

(je t'ai un peu vu venir avec tes bindis haha :3) et je me souviens du svastika, j'en ais choqué plus d'un avec cette histoire! C'est vraiment fou..

Perso je trouve pas ça mal de s'approprier des éléments vestimentaires ou culturels d'une culture/ d'une civilisation, à conditions d'au moins savoir ce qu'elle représente. Du moment que tu sais ce que tu porte et que tu peux l'expliquer, voir même trouver quelque chose à prouver à toi-même en portant ça, je trouve ça pas dérangeant, voir même plutôt bien? Après c'est sûr que l'exemple de la coiffe indienne est un peu gênant, je me souviens de mon prof Américain me parlant d'équipe de sports empruntant carrément costumes noms et cris de guerres en les caricaturant en compétition, ce qui était purement raciste... C'est encore pire quand c'est une mode générale et que ça passe au bout de quelques mois... C'est vraiment superficiel et sans intérêt, surtout que les éléments sont presque toujours diffusés sans explication, juste montrés pour leur côté esthétique..
Je réfléchis à ce que j'ai pu emprunter comme symbole mais j'en trouve pas beaucoup dans ma garde-robe perso... Peut-être les attrapes-rêves et une bague représentant Ganesh (le dieu hindou de la sagesse/intelligence/éducation) et c'est tout.. *cherche cherche*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultime-bafouille.blogspot.com/
Hika-Chan
Brainbow Unicorn
Brainbow Unicorn
avatar

Nombre de messages : 1327
Age : 30
Localisation : Paris
Passion : LM.C!! et puis la custo, les friperies, observer le monde
Humeur : changeante
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   Mer 12 Mar 2014 - 17:46

+88 pour Choca, j'aime savoir ce que je porte, comme les écritures étrangères sur les vêtements, si le message ne me plait pas, je ne porte pas.

C'est comme la croix inversée tr0 d4rk tavu symbole satanique. HA-HA-HA.
Ou il y a quelques années, les t-shirts rolling stones que tout le monde portait parce que ça fait vintage, c'est désolant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japanpoplifestyle.wordpress.com/
Lei
Flaque d'essence
Flaque d'essence
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 21
Localisation : Yonne & Région Parisienne
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   Sam 15 Mar 2014 - 6:19

Je vous rejoint assez. (puis HIka, l'exemple du t shirt Rolling Stone +100 :') )

En fait, je ne suis pas dérangée en soit par le fait de porter des symboles d'une autre culture à la base, faut dire qu'esthétiquement, c'est joli :3... Après, comme dit au dessus il faut mieux savoir ce que ça veut dire et éviter de tomber dans la caricature également.
En y réfléchissant c'est vrai que c'est assez dur de trouver une limite ._. ... Je pense que comme dit plus haut: il faut mieux savoir ce que cela signifie et ne pas tomber dans la carricature mais aussi savoir si l'emprunter n'est pas considéré comme une injure, savoir si on a le droit de l'utiliser en dehors de certaines conditions ...Je repense au scandal qu'il y a eu avec une chanson coréenne ... ._. Il yaurait euuuu en fond -parait-il- un passage du Coran (ce qui a a été retiré d'ailleurs :3), je comprend qu'on puisse trouver cela joli et l'attention n'est pas mauvaise, mais à ce que j'ai cru comprendre cela n'est pas toléré dans leur culture, ce que je peux comprendre également. Enfin encore une fois c'est une question de connaître la culture et ce que représente cet élément.

Après concernant l'effet de mode, je crois que tout est déjà dit :').


Je dois juste avoir une croix alors que je suis athée, et encore je pense la changer par un autre pendentif (le collier est divin ;A; ), je réfléchit mais j'ai pas emprunté grand chose à part ceci je pense °w° ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/bearmarshmallow
Olympia ☆
Crayon crayola
Crayon crayola
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 19
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/10/2012

MessageSujet: Re: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   Dim 11 Jan 2015 - 6:42

Je rejoins le débat. Personnellement ce qui m'effraie n'est pas tant l'appropriation culturelle que la globalisation. Que l'on emprunte aux cultures c'est un fait depuis toujours les cultures se mélangent et c'est comme ça qu'elles évoluent, par le contact avec les autres (ainsi on retrouvera dans notre culture les nombres arabes, entre autre exemples). Évidemment si cela est fait dans le respect de la culture d’emprunt et non pas en tant que caricature.

Cependant la culture (américaine) qui déteint sur toutes les autres au point de les effacer ça c'est effrayant! Si on part du principe qu'une société pour survivre à besoin d'une autre société différente pour évoluer, se mettre en concurrence, échanger, partager, alors le fait que bientôt toutes les cultures ne feront plus qu'une est alarmant.
Et je pense que ce problème est à relier avec la crise identitaire que le monde perçoit et qui est une des causes des guerres.

Mais évidemment je m'éloigne carrément de la mode là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.tumblr.com/blog/ludiquestreetstyle
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)   

Revenir en haut Aller en bas
 
APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APPROPRIATION CULTURELLE : où est la limite entre promotion des valeurs traditionelles et les choix purement esthétiques ? (coiffes indiennes, bindis, etc)
» La limite entre anormalité et folie
» m ? ANDREJ PEJIC ? entre 20 et 25, mannequin (ou au choix)
» et on dit que les enfants n'écoutent pas???
» promotion couches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE SUR LE FORUM DE LA RAINBOW TEAM :: FLOOD :: Culture :: Actu Discussions et Débats-
Sauter vers: